Conseils,  Quotidien

C’est la canicule alors doublons de vigilance!

Ce conseil est pour tous les drépanocytaires et aussi pour moi-même !

 Nous vivons une période de forte chaleur en France ces derniers jours.  Personnellement j’adore quand il fait chaud, mais c’est vrai qu’en ce moment, ça frôle facile les 45 degrés en plein soleil! Ce soleil brûleur n’est pas vraiment une bonne chose pour un drépano SS, et j’ai beau faire ma warrior, c’est vrai que je suis un peu plus affaiblie que d’ordinaire. Un effort et je sens vite mes limites. Déjà, je ne suis pas la recommandation primordiale qui est de beaucoup boire. Et par beaucoup, j’entends 3 litres d’eau ! C’est là que ça coince car 3 litres d’eau c’est vraiment trop pour moi. Même en tant de très forte chaleur, je ne bois pas automatiquement 3 litres ! Beaucoup boire est le challenge de ma vie, je n’y pense pas, je ne me balade pas avec ma St Yorre dans le sac et d’ailleurs je hais toutes les eaux gazeuses, en véritable traumatisée de la consommation St Yorre ou Vichy en milieu hospitalier quand j’étais petite. Je fais mon possible pour boire un max, mais en vain ! Je pense que  je vais même finir par me mettre des rappels sur le téléphone car madame oublie de boire. Un chameau comme dirait mon mari ! Bref je ne bois pas assez et je dois vite changer. Car ces fortes chaleurs renforcent la fragilité du drépano. Pour ma part,  j’ai des douleurs par ci par là, en fonction de mon activité physique. Ces températures évaporent trop rapidement l’eau de mon corps et mon sang n’est pas assez fluidifié.

Alors les amis, pour rester au top de votre forme en cas de forte chaleur, voici 5 conseils clés.

  1. Buvez un max.

Qui dit chaleur, dit déshydratation. Et comme vous le savez le globule rouge du drépanocytaire a besoin de beaucoup d’eau pour éviter sa rigidification et donc la CVO ou crise douloureuse. En plus de l’eau, on peut se tourner vers d’autres sources d’hydratation comme le lait, les jus 100% fruits, les fruits type pastèque etc… Donc Objectif 3 litres par jour pour les adultes et moitié moins pour les enfants.

2. Restez au frais.

Aérez vos intérieurs aux moments les plus frais de la journée c’est à dire le soir, la nuit et à l’aube. Fermez les volets et les fenêtres la journée pour empêcher la chaleur de s’incruster.

A l’extérieur, cherchez les endroits ombragés et frais. Faites très attention à la clim qui entraîne des variations de températures, qui peuvent entrainer des crises douloureuses. Oui j’ai déjà fini a l’hôpital à cause de la clim, ce n’est pas une légende ! L’idéal est d’avoir toujours à proximité un gilet ou quelque chose pour se couvrir en cas de forte clim non maîtrisable.

3. Evitez d’avoir trop chaud !

OK ce conseil à l’air d’une blague de prime abord, mais pas du tout ! Faites le maximum pour éviter la surchauffe corporelle. Comme prendre des douches (surtout pas froide) plusieurs fois par jour si vous en ressentez le besoin. Utiliser des brumisateurs. La baignade est un bon moyen aussi mais attention au choc thermique ! Pour ma part, nous avons investi dans une petite piscine autoportée et c’est trop top avec cette canicule ! Quand je sens que mon corps surchauffe, 2 minutes de baignade et le tour est joué !

4. Habillez-vous légèrement !

Cuire dans ses vêtements en mode « effet papillote », je dis non ! Vêtements légers de rigueur ! Chapeau pour les enfants surtout. Crème solaire pour la Team hydroxyurée, le traitement peut avoir des effets secondaires en cas d’exposition au soleil.

5. Ralentissez le rythme !

On évite les efforts physiques qui favorisent l’hydratation. Pour les sportifs, triplez de vigilance, buvez un max et allez-y doucement

Voila, voila mes warriors ! Prenez soins de vous et profitez de l’été

XoXo

Lapryskette

Source : https://sosglobi.fr/canicule-et-drepanocytose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *