• Quotidien

    Je suis drépano et je travaille

    Quand je commence ma série de  » je suis drepano et je…! », il y a toujours une petite voix dans ma tête qui me dit « oui et alors? rien d exceptionnel en soit. » Puis je rencontre  le corps médical qui m’incite  à partager mon expérience même la plus banale qui soit car beaucoup de jeunes drépanocytaires se pensent condamnés à une vie anormale de souffrance. Pour tous ceux là, je témoigne et les encourage à croire en eux. Eux aussi peuvent avoir leur part de vie « normale » même si la maladie ne sera jamais bien loin. Reprenons, donc, oui  le travail! Le travail et la drépano est un sujet sérieux…